Aller au contenu principal

PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE dans les lieux clos recevant du public

-A +A

Le décret 884 du 17 juillet 2020 prescrit de nouvelles mesures sanitaires à respecter. Il renforce notamment l’obligation de porter un masque « grand public » dans les lieux clos recevant du public.

Port du masque obligatoire

Le port du masque est rendu obligatoire, pour toute personne âgée de plus de 11 ans, par le décret 860 du 11 juillet 2020, dans :

- les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas (catégorie L) ;

- les établissements sportifs couverts (catégorie X) ;

- les établissements de plein air (catégorie PA) ;

- les chapiteaux, tentes et structures (catégorie CTS) ;

- les établissements de culte (catégorie V) ;

- les musées (catégorie Y) ;

- les bibliothèques, centres de documentation (catégorie S) ;

- les hôtels et pensions de famille (catégorie O) ;

- les restaurants et les débits de boissons (catégorie N) ;

- les salles de jeux (catégorie P) ;

- les établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement (catégorie R.) ;

- les hôtels-restaurants d’altitude (catégorie OA) ;

- les établissements flottants (catégorie EF) ;

- les refuges de montagne (catégorie REF) ;

- les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.

Et depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est désormais également obligatoire dans :

- les magasins de vente, centres commerciaux, à l'exception des bureaux (catégorie M) ;

- les administrations et banques (catégorie W) ;

- les marchés couverts.

En outre , le port du masque peut être rendu obligatoire par l'exploitant dans les autres types d'établissements.

Le port du masque peut être rendu obligatoire par tout exploitant d’établissement.

Transport aérien

À partir de 11 ans, les usagers qui souhaitent prendre l’avion pour se rendre en outre-mer devront présenter le résultat d'un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le covid-19.

Cette disposition n’est pas applicable pour les voyageurs en provenance d’une collectivité d’outre-mer qui n’est pas mentionnée dans la liste des zones de circulation de l'infection. En revanche, elle s’applique maintenant à tout voyageur en provenance d’un pays étranger.

Cette disposition est entrée en vigueur le 18 juillet 2020.

Mise en quarantaine décidée par le préfet

Le préfet peut toujours prescrire une mise en quarantaine ou le placement et le maintien en isolement des personnes qui arrivent sur le territoire national, si elles présentent des symptômes d'infection au covid-19.

En outre, il est habilité à prescrire une mise en quarantaine ou le placement et le maintien en isolement des personnes :

- ne pouvant justifier, à leur arrivée, du résultat d'un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par le covid-19 ;

- arrivant sur le territoire d'une collectivité d’outre-mer en provenance du reste du territoire national.

 

Source :

Décret n° 2020-884 du 17 juillet 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé

(JO du 18 juillet 2020)