Aller au contenu principal

ET LA GRIPPE VOUS Y PENSEZ ?

-A +A

Mi octobre s’est ouverte la campagne de vaccination antigrippale. Une campagne qui s’ouvre dans un contexte de tension sanitaire majeure puisque la pandémie de Covid 19 va grandement limiter les places d’hospitalisation pendant tout l’hiver. La grippe est une maladie virale saisonnière qui se transmet de la même façon et entraîne des formes sévères chez les mêmes populations que la Covid 19.

L’objectif de la campagne est de limiter le plus possible le taux d’hospitalisation et de décès (7 000 décès de la grippe estimés l’an dernier et environ 11 000 hospitalisations).
La couverture vaccinale est habituellement très insuffisante pour empêcher la transmission. Cette année un grand nombre de personnes se dit prêt à se faire vacciner. Cela devrait permettre de limiter la transmission du virus. Mais cela risque également de rendre l’accès aux vaccins difficiles pour les personnes les plus fragiles. Aussi la direction générale de la Santé  a recommandé de vacciner en premier les personnes à risque et les professionnels de santé pendant la période octobre/ novembre. L’épidémie de grippe n’ayant débuté que fin décembre ces dernières années, le reste de la population peut ainsi se vacciner début décembre afin de limiter le plus possible la diffusion du virus.

Sur cette période, la dispensation de vaccins a été plus importante que prévu. Le contexte ayant mobilisé les gens à se faire vacciner. 

La plupart des pharmacies sont en rupture de stock de vaccins ou en tension d'approvisionnement, aussi un stock d'Etat a été constitué pour permettre une vaccination ciblée des personnes à haut risque. Ces stocks seront distribués en premier lieu aux résidents des EHPAD mais les vaccins restants pourront à nouveau être distribués (via le bon de vaccination de la Sécurité Sociale et de votre pharmacie habituelle).
En attendant, l'application des mesures barrières (distanciation physique, port du masque sur la bouche et le nez et lavage régulier des mains au savon ou au gel hydro-alcoolique) restent d’excellents moyens de limiter la transmission de ces deux virus et des autres.